la fondation

about the foundation

Depuis 2004, nous avons soutenu près de 50 projets différents un peu partout dans le monde. Si vous voulez en savoir un peu plus sur ces projets, c’est par ici. Pour chaque projet soutenu, nous suivons trois règles d’or :

1. Se donner toutes les chances de réussir

On adorerait pouvoir aider absolument tout le monde sans exception. Mais nous ne pouvons malheureusement pas (encore ?) le faire. Du coup, nous soutenons un nombre limité de projets en simultané. Le tout pour se donner les moyens de réussir ces projets et d’accomplir les objectifs fixés. Pour en savoir plus sur les types de projets que nous soutenons, il suffit de cliquer juste ici . 

2. Travailler en partenariat 

Nous pensons qu’il est très important de travailler main dans la main et d’être en contact permanent avec les associations que nous soutenons : - Dès le début du projet, nous nous asseyons autour d’une table (avec des smoothies) pour fixer des objectifs communs précis sur chaque projet. 

- La plupart du temps, nous essayons de travailler sur des projets plutôt longs, qui durent en moyenne trois ans. Ce qui nous laisse le temps d’apprendre à mieux connaître nos partenaires. Et à mieux travailler ensemble aussi. 

- Tout au long du projet, nous échangeons de manière régulière avec nos partenaires. Tous les 6 mois, les associations que nous aidons nous présentent un petit rapport pour suivre l’évolution et le bon déroulement des projets. 

 - Nous essayons toujours d’aller au-delà du soutien financier. Des employés de chez innocent voyagent par exemple à la rencontre des gens que nous aidons pour leur transmettre leur expertise. Helen est par exemple partie travailler sur un projet en Inde, où elle a partagé son savoir-faire dans le domaine du marketing et aidé les partenaires locaux d’innocent à créer leur propre site Internet. Andrew est parti au Malawi pour aider une petite entreprise de jus de fruits (ça ne vous rappelle rien ?...) à se lancer.

about

3. Faire attention à notre argent 

C’est aussi important, pour que tout se passe bien, de vérifier que notre argent est bien utilisé. Du coup, nous ne nous engageons jamais dans un projet que nous n’aurons pas les moyens de pouvoir porter jusqu’au bout. L’argent que nous prévoyons pour les projets n’est d’ailleurs jamais dépensé autrement que pour ce à quoi il est destiné. Même pas pour la fête de fin d’année des équipes innocent. Si l’envie vous prend d’en savoir un peu plus sur nos finances (on vous aura prévenus, c’est un peu ennuyeux) vous trouverez un tableau détaillé .