L'agriculture durable

Dans le monde, 842 millions de personnes souffrent chaque jour de la faim. Dont plus de 98% vivent dans des pays en voie de développement. Pour aider à répondre au défi de la faim dans le monde, nous finançons des projets d’agriculture durable qui aident les communautés dans les pays en développement à pouvoir se nourrir et s’assurer un avenir durable.

Depuis les tous premiers jours de la fondation, en 2004, nous aidons des projets liés à l’agriculture durable à se lancer. Ces subventions sont spécifiquement conçues pour aider nos organisations partenaires à faire décoller des nouveaux projets, tout en leur donnant du temps pour peaufiner leur modèle et prouver qu’il fonctionne. Un petit coup de « pousse » en quelque sorte. Dans certains cas, notre argent les aide aussi à avoir accès à d’autres aides. Vous pouvez en savoir plus sur certains des projets que nous avons déjà financés ici.

Nous répondons régulièrement à de nouvelles demandes de financement de projets. Si vous pensez que votre projet peut correspondre à ce que nous recherchons, n’hésitez pas à nous en parler un peu plus . N’oubliez pas que nous n’examinerons que les candidatures qui correspondent aux critères ci-dessous. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question.

Nos critères de financement

- Où agissez-vous ? Nous soutenons principalement des projets qui agissent dans des pays qui présentent un niveau de famine grave, alarmant ou extrêmement alarmant selon l’Index Mondial de Famine.

- Qui aidez-vous ? Vous aidez les plus pauvres et les plus marginalisés dans un pays dépendant de l’agriculture de subsistance. Vous concentrez vos efforts sur ceux qui ont faim ou qui ne sont pas assez nourris.

- Que fera votre projet ? Votre projet se concentre sur l’agriculture durable pour aider les communautés à se développer suffisamment pour sortir de la pauvreté. Vous recherchez un financement pour des actions au premier stade d’un projet (par exemple, un projet complètement nouveau) plus que sur un financement pour un projet déjà lancé.  Si votre projet aide aussi les communautés utiliser les ressources naturelles à leur disposition de la meilleure manière possible en améliorant ou en restaurant leur environnement naturel, c’est encore mieux.

- Combien donnerons-nous ? Vous pouvez demander jusqu’à 36.000 euros (30.000£) par an sur trois ans (même si nous commencerons probablement par donner moins si c’est la première fois que nous travaillons avec vous). Nous voulons être le premier donateur de votre projet pour vous aider à vous lancer, c’est vrai, mais nous serions aussi très contents si ça vous aidait à débloquer des co-financements de la part d’autres donateurs. Vous devrez montrer que votre projet apporte une solution durable qui pourra, au final, fonctionner toute seule, comme une grande, sans avoir besoin d’un soutien financier externe.

- A propos de votre organisation : vous devez être une organisation caritative reconnue d’intérêt public. Nous aimons travailler avec des petites organisations qui ont un budget de fonctionnement de moins de 6.000 euros. Même si nous ne vous laisserons pas à la porte si vous êtes plus importants. Avec innocent, notre donateur, nous nous plaisons parfois à raconter des petites histoires à propos des travaux que nous finançons. Et vous ? Ça vous plairait de travailler avec nous pour partager votre histoire ?

Par contre, c’est plus compliqué si:

- La raison pour laquelle vous nous envoyez votre candidature doit avoir pour but de faire une action caritative en toute légalité et vous devez être sûrs de pouvoir mener à bien le projet que vous proposez.

- Nous ne donnerons pas d’argent pour régler vos coûts structurels seulement : quand on s’engage avec vous, c’est avant tout sur des projets concrets. Mais nous serons ravis de les inclure dans la somme globale que nous vous donnerons.

- Nous n’avons pas pour habitude de financer des projets qui ont un coût matériel majeur, comme la construction de bâtiments ou de machinerie.

- Nous n’examinerons pas les candidatures qui soutiennent des causes appartenant aux domaines suivants : promotion de causes religieuses ou politiques, financements de projets individuels, événements ou conférences,  voyage « humanitaire » aux Maldives avec votre famille (bien tenté, mais non).