Les auxiliaires de santé communautaires reconnus mondialement

Les auxiliaires de santé communautaires sont reconnus par l'OMS pour leur travail permettant de rapprocher les soins des enfants touchés par la malnutrition sévère plus près de chez eux

La fondation a aidé Action Contre la Faim à tester et démontrer comme efficace une méthode simple pour aider les enfants touchés par la malnutrition sévère. Aujourd’hui, l’Organisation mondiale de la santé recommande l’application de cette approche à l’échelle mondiale.

Nous sommes ravis de vous annoncer que notre partenaire Action contre la Faim  vient de remporter une très grande victoire. Lors de neuf dernières années, la fondation innocent a soutenu Action contre la faim avec plus de  1,75 millions de livres sterling. Grâce à ce support financier, notre partenaire a conçu, testé et aprouvé une nouvelle façon d’aider les enfants affamés via l’accompagnement des auxiliaires de santé communautaires (ASC). Le premier projet test a commencé au Mali en 2014 et en juillet 2023 les ASC sont devenus une pratique mondialement recommandée par  l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Nous sommes ravis que notre partenariat de longue date avec Action contre la faim ait contribué à ces nouvelles lignes directrices de l’Organisation mondiale de la santé sur la lutte contre la malnutrition. Depuis 2014, notre initiative simple mais efficace a démontré le rôle vital joué par les auxiliares de santé communautaires dans la lutte contre la faim, et nous sommes fiers que notre investissement et notre travail ensemble aient conduit à cette recommandation politique mondiale. – Nick Canney, membre du Conseil d’Administration de la fondation innocent et Directeur Général d’innocent drinks.

Pour vous donner un peu de contexte : les enfants qui n’ont pas assez à manger pendant une période prolongée peuvent souffrir de dégénérescence, la forme de faim la plus extrême. Les personnes qui s’occupent d’enfants débilitants doivent souvent parcourir de longues distances pour se rendre dans des centres de santé pour bénéficier d’un soutien et d’un traitement. Ces voyages peuvent être difficiles, voire dangereux, ce qui ne fait que d’empirer leur situation. Les auxiliaires de santé communautaire (ASC) comme Kindiaba sur la photo sont formés pour prendre soin des enfants débilitants et de leurs familles dans la communauté, en leur apportant l’aide dont ils ont besoin au pieds de leur porte.

Le soutien de la fondation innocent a aidé Action contre la Faim à démontrer que le recours à des auxiliaires de santé communautaires qualifiés pour diagnostiquer et traiter la dégénérescence est efficace pour sauver la vie des enfants dans le monde. Aujourd’hui, les pays du monde entier reçoivent l’ordre officiel de l’OMS de mettre en œuvre cette méthode de travail dans leurs programmes de santé nationaux, rapprochant ainsi l’aide de leurs foyers pour des millions d’enfants touchés par cette forme de faim la plus extrême.

Lorsque nous avons entrepris ce voyage en 2014, personne n’aurait pu imaginer qu’en moins de dix ans, cela influencerait la politique mondiale. Nous sommes très fiers de nos partenariat avec Action contre la Faim et très reconnaissants envers les auxiliaires de santé communautaire formés qui aident plus d’enfants que jamais à se rétablir.

Pour suivre l’actualité de la fondation innocent, suivez-nous sur LinkedIn.

Crédit photo : Namusa, son fils Samakoun et Kindiaba, l’auxiliaire de santé communautaire, sourient tandis que Kindiaba surveille la circonférence du bras de Samakoun, un moyen simple d’évaluer si un enfant est sous-alimenté. B.Stevens/i-Images pour Action contre la faim

Posted by Mayya on September 15, 2023